Accouchement: Pourquoi je n’ai pas attaché mon ventre avec un madras?

Chez nous, de nombreuses coutumes concernant la maternité perdurent durant des générations. Ces coutumes sont parfois de vrais remèdes et révèlent leur efficacité à toutes épreuves.

Parmi ces dernières, il en est une qui revient souvent c’est celle du fameux madras attaché.

Laquelle d’entre nous n’a pas entendu sa mère, une tante ou bien une connaissancelui dire: “Dépi ou accouché, maré boudin-w épi an madras”. Cette pratique a pour but d’enrouler ce tissu extensible qu’est le madras autour du ventre afin de retenir ce dernier et l’empêcher de devenir flasque ou bien même de “tomber”.
Afin que l’opération soit efficace, il s’agirait de porter cet
emmaillotage  de boudin jour et nuit pour bien retenir le ventre pendant un bon mois. Le résultat final est souvent assez spectaculaire, le ventre redevient HYPER PLAT ” comme si tu n’avais jamais enfanté”.

À vrai dire, j’ai été témoin de cette pratique de nombreuses fois et je reconnais avoir vu des résultats vraiment stupéfiants. Néanmoins, je ne suis pas fan de l’opération pour diverses raisons, notamment car je crois en la beauté de la maternité et à l’importance de la patience dans le processus de la vie.

  • Après ma première grossesse, j’ai refusé cette technique tout simplement parce que je n’en voyais pas l’utilité. J’ai toujours intégré au fond de moi qu’un corps qui prend neuf mois à couver un petit être, ne devait certainement pas prendre moins de temps pour se remettre de ce grand chamboulement physique.
    De ce fait, j’ai un peu mis tout ça de côté pour m’occuper exclusivement de ma fille. J’ai modifié ma façon de m’habiller le temps de reprendre la ligne et j’ai attendu que ma fille ait 9 mois pour reprendre une activité sportive intensive. 
  • Après ma seconde grossesse, 9 mois plus tard, j’ai d’abord fondu d’un coup parce que ma vie était plutôt hectique avec deux bébés à gérer, la maison, les montées et descentes intempestives dans l’escalier, l’allaitement, le manque de temps pour manger CORRECTEMENT… Mais une fois bien assise dans mes nouvelles habitudes j’ai très vite repris du ventre (essentiellement). Je suis passée d’une taille 36 à 38 en moins d’un mois. J’ai donc tenté le madras, parce que la pression de certain concernant mon ventre me pendait au nez.
    Résultat: ” AWA! Man mantjé touffé”. J’ai cru  mourir! Le truc était tellement serré  man té jis pè caca. Je veux bien croire qu’il faille souffrir pour être belle, mais pour le coup j’avais pas envie d’être belle. Juste l’envie de me donner une chance.
  • Une chance de quoi? Une chance d’être moi même, de prendre mon temps comme je l’avais fait pour ma fille, sans me faire violence, juste parce que les gens pensaient que j’avais un gros bide. La pression qu’exercent nos proches sur nous peut être destructrice si on a pas un minimum de mental. Yo toujou ni an bagay pou di et ça, ça fait chier, c’est embêtant, sachant tout ce que tu dois gérer, un conseil: VRÉYÉ YO LAVÉ DÉ PIÉ YO ( en douceur bien sûr).
  • Les gens les gens et encore les gens. ” Ah oui mais moi quand j’ai accouché j’ai retrouvé la ligne tout de suite”. Je ne peux pas compter le nombre de fois que j’ai entendu cette ineptie.
    Ma réponse à ça? “Ah ben sa bel baw, mais chacun son corps, sa morphologie, son rythme, sa motivation, sa forme physique… donc finmin an ba nin-w et va t’occuper de tes abdos, je prends soin de ma graisse.” La facilité avec laquelle les gens se comparent à vous peut être vraiment irritante voir PÉNIBLE. J’ai choisi la réponse en douceur mais pleine de sens.
  • ATTENTION DANGER! Pensez périnée, pensez pression, pensez descente d’organes et DONNEZ VOUS LE TEMPS! Je mentionnais plus tôt que je croyais en la beauté de la maternité et à l’importance de la patience dans le processus de la vie. Si certaines ont la chance de retrouver un corps frais et tonique après l’accouchement, c’est loin d’être le cas de tout le monde. C’est un vrai chamboulement physique et se donner le temps est ESSENTIEL. Votre corps a besoin de repos, de temps, ce même temps qu’il a pris pour former cet énorme BREADFRUIT BELLY devant vous. Inutile de se mettre en danger ou de se forcer à faire des choses juste pour ressembler à je ne sais quelle célébrité après sa grossesse.
  • Faites confiance à votre kinésithérapeute. J’ai eu la chance de faire 25 séances de rééducation du périnée et abdominale (accouchement très difficile). Votre kiné vous enseignera des techniques EFFICACES et SAINES pour retrouver une sangle abdominale ferme. Notamment avec des exercices de respiration, incluant votre sangle abdominale et votre périnée. N’hésitez pas et parlez-en à votre gynéco, ces séances sont prises en charge.

J’aime mon ventre plat, je regrette mes 20 ans juste pour ça. Mais je suis fière de ce corps de femme marqué de la naissance de mes deux bébés. Ce corps voluptueux, généreux. J’aime aussi me dire que je me remet au sport progressivement pour retrouver de la fermeté mais pas nécessairement le même corps que j’avais avant. Il ne me manque d’ailleurs pas, il fut, comme chaque chose est, en son temps.

Chères Caribbean Mummies, AIMEZ VOTRE CORPS DE MAMAN.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: